Journée Internationale des droits de l’enfance

Mon message personnel … A l’occasion de la Journée internationale des droits de l’enfance. 

 

Journée internationale des droits de l'enfance

Le 20 novembre est une journée consacrée aux injustices perpétrées contre les enfants dans le monde : la journée internationale des droits de l’enfance.
Oui, rien n’est plus important que de bâtir un monde dans lequel tous nos enfants pourront grandir en bonne santé, dans la paix et dans la dignité.Mais rien n’est plus désolant que cette misère qui perdure…

Alors aujourd’hui, je vais vous raconter une histoire. Pas une fiction, mais une histoire bien réelle qui se déroule ici, sur cette terre, en ce monde. En hommage à tous ces enfants qui chaque jour, côtoient la terreur. Cette histoire est celle d’un enfant nigérian, exposé chaque jour aux violences infligées par Boko Haram.

Journée internationale des droits de l'enfance Tu as dix ans à peine, et tu te réveilles au son des coups de feu

Ce n’est pas la voix douce de ta maman qui te réveille chaque matin, mais la voix des armes qui te réveille chaque jour en sursaut.
Pas de lit douillet avec plein de nounours, pas d’eau courante pour boire, là où ailleurs dans le monde, les autres enfants prennent des bains dans cette eau, pas même un de tes trois repas recommandés par jour …

Tes journées sont marquées par le vide, l’angoisse et la violence.
Tes camarades de classe n’existent pas, ce sont des frères et soeurs qui subissent les mêmes peines que toi.

D’ailleurs, l’école, tu n’y vas plus : ton école a été détruite par les terroristes et tes enseignants ne sont plus de ce monde. Tu voudrais, comme les enfants de nos pays occidentaux, partir étudier chaque jour, jouer dans la cour de récré …

Mais pas question pour tes parents de t’envoyer dans une autre école qui pourrait être une cible… Le danger y est trop grand depuis l’attaque de 300 écoles il y a un an …

Chez nous, les enfants jouent aux jeux vidéos. Chez toi, ils manient de vraies armes, pour faire face à la vraie guerre. Ton meilleur ami, tu ne l’as plus vu depuis longtemps …. Il a été forcé de rejoindre les combattants, il est devenu un petit soldat.

Il ne voulait pas partir au combat, mais les menaces qui ont pesé sur son entourage ne lui ont pas laissé le choix … Maintenant, il porte des munitions pour Boko Haram, met le feu aux maisons, espionne … Il est exploité, au point même de faire la cuisine pour ces terroristes ! D’autres enfants de son âge sont au sein des milices civiles d’auto défense. Tes voisines, elles, sont agressées et utilisées comme esclaves pour les combattants de Boko Haram. Tu l’ignores encore.

Depuis l’enlèvement des 200 jeunes filles, l’an dernier, tu entends parler de leur disparition, tu vois les larmes de ton entourage se déverser.
C’est vrai, #bringbackourgirls, ce fameux hashtag a mobilisé l’attention du monde entier, dans l’incapacité d’apporter une réponse à ces atrocités. Mais on en est où aujourd’hui ? Que sont devenues ces jeunes filles ? Aux oubliettes…

Sauf dans le coeur de leur mère, de leur père, de leur famille.
Nous y pensons parfois. Parfois…

Comme plus de 800 000 enfants, tu vas devoir fuir ces violences pour échapper à la mort, fuir ton pays, risquer ta vie… Et te reconstruire.
Jamais tu n’oublieras, tu grandiras avec cela.

Ton histoire, ton cauchemar.

Enlèvements, violences, agressions, recrutement forcé. Voilà des enfances volées. Le respect quotidien des Droits de l’Enfant ne doit pas être un idéal, mais une réalité… Universelle. J’adresse ce message au nom de tous ces enfants traumatisés. Ils doivent avoir le droit à la protection, à la santé, au développement et à l’éducation, et surtout à la paix.

Journée internationale des droits de l'enfance

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *