Elie Kuame

 

FullSizeRender (34)

 

La première fois que j’ai vu un défilé de Elie Kuame, styliste ivorien libanais, je me suis jurée d’acheter un jour l’une de ses robes. Le jour où j’ai acheté l’une de ses robes, je me suis jurée de porter l’une de ses créations pour ma première montée des marches à Cannes. Le jour de cette première montée des marches, j’ai porté une robe Elie Kuame … Et ce jour-là j’ai compris que je ne le quitterai jamais !

 

Aujourd’hui, Elie expose au sein de mon showroom. J’aime ce créateur, et je le suis depuis toujours. J’admire son potentiel et l’étendue de sa créativité qui oscille entre le mélange de matières, de volumes et de générations.

FullSizeRender (33)

 

Elie Kuame est une marque parisienne, entre la couture et le prêt-à-porter, mais c’est avant tout une personne dont je me sens proche. Proche des valeurs de féminité, d’élégance et de poésie qu’il reflète. Si vous passez au showroom, vous verrez à quel point il magnifie toujours l’élégance et la fluidité des matières dans ses créations !

 

Elie parcourt le monde entier et participe aux plus grandes Fashion weeks. Son dynamisme et son ouverture d’esprit font partie des choses qui me séduisent. Mais surtout, nos deux histoires sont liées, à travers son attachement au continent africain et à son pays d’origine la Côte d’Ivoire ! Il mêle la culture africaine, orientale à l’occidentale et mélange la tradition et le modernisme, comme j’aime le faire en créant mes soins !

Un véritable métissage dans ses collections… Voilà ce qui m’a donné envie de m’allier avec lui, ce grand styliste Africain qui reflète une nouvelle génération de la création !

 

FullSizeRender (37)

FullSizeRender (33)

 

Elie s’est livré quant à notre rencontre : 

Comment avez-vous rencontré Hapsatou ?

 

« En 2001 … Je la vois avec un ensemble rouge. La première fois… Enfin, rouge ou noir. J’ai cette image. Elle est venue sur le stand où je travaillais pour regarder les bijoux. Je suis bon vendeur, alors j’ai attaqué et j’ai réussi à lui vendre une parure ! Puis elle revenait souvent, on discutait. Jusqu’au moment où elle m’a dit qu’elle voulait une robe, la robe « la fille du désert » en particulier… Et ce fut la première robe que  j’ai vendue. Oui, Hapsatou a acheté la première robe de ma collection, cette robe sable, en satin ! »

 

Exposer ici, pour vous, quelle est la particularité ?

 

« C’est une grande opportunité. On a des projets professionnels ensemble, mais on est avant tout amis. Tout ce qu’elle me dit, elle le fait. Un beau jour elle m’a annoncé qu’elle ouvrirait ce showroom en me disant : « voilà, tu as ta place ici ! ». C’est une vraie étape, je prends le temps de me préparer, je veux être bien et travailler dans les meilleures conditions. Je suis très heureux d’être ici. »

 

Quels liens ? deux univers différents / similaires ?

 

« Beaucoup de choses nous relient. Cette revendication de la femme africaine, nos origines, la création, l’exigeance dans le travail. On a la même vision du travail, de ce que signifie être professionnel, et j’aime ça. Je dis toujours que j’aime habiller les femmes de pouvoir, les femmes qui décident, qui font le monde ! Hapsatou en fait partie. »

 

Votre plus beau souvenir avec Hapsatou ?

 

« Le plus beau souvenir… Je pense à la montée des marches à Cannes. Je me rappelle aussi… Quand elle jouait du piano et chantait ! J’aimais beaucoup. Mais bien sûr, l’installation au showroom est l’une de nos plus belles aventures. C’est un grand départ ! »

 

« Hapsatou Sy-Elie Kuame », en deux mots ?!

« Hapsatou-Elie ? Rigueur et folie ! »

 

http://www.eliekuame.paris/
Facebook : ELIE KUAME COUTURE
Twitter : @ELIEKUAME
Instagram : ELIEKUAME.

 

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *